La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « babi »

Babi

Définitions de « babi »

Wiktionnaire

Adjectif - français

babi \bɑ.bi\

  1. (Religion) Relatif au babisme ou à ses fidèles.
    • Armé d’une connaissance approfondie du persan, M. Browne a puisé ses renseignements à deux sources, la source orale et la source écrite : il est allé consulter à Cypre et à Saint-Jean-d’Acre les deux héritiers rivaux du Bab, Ezel et Bahâ, et il a publié et traduit une chronique babie de la révolution et des massacres de 1852. — (James Darmesteter, Rapport annuel sur les travaux du Conseil de la Société asiatique pendant les années 1892-1893, dans le Journal asiatique, tome 143, Paris, 1893, p. 116)

Nom commun 2 - français

babi \ba.bi\ masculin (pour une femme, on dit : babie)

  1. (Désuet) (Provence) (Péjoratif) Travailleur immigré italien.
    • Les Marseillais surnommaient avec mépris « babis » ces étrangers craints et mal tolérés. Les griefs ne manquaient pas. Ils cassaient le travail, brisaient les grèves, venaient « manger le pain des Français ». — (Jean-Max Tixier, La fiancée du santonnier, Presses de la Cité, 2014, chap. 1)
    • Le racisme anti-italien, dans le sud de la France, était équivalent au racisme anti-belge dans le Nord du pays, et pour les mêmes raisons. Les Italiens étaient affublés de surnoms déshonorants par leurs homologues provençaux : « bachins », « babis » (« crapaud » en provençal et… en langue piémontaise), « christos » et « macaronis ». Le terme « rital » était alors inusité — (Jean Marie Desbois, L’immigration italienne en Provence au xixe siècle sur Éditions GénéProvence, 24 décembre 2006)

Nom commun 1 - français

babi \bɑ.bi\ masculin (pour une femme, on dit : babie)

  1. (Religion) Adepte du babisme.
    • Un second babi tira immédiatement sur le shah qui n’échappa à la mort que grâce à la présence d’esprit d’un de ses officiers accouru assez tôt pour détourner le bras du meurtrier. — (« L’Asie en 1852-53 », dans l’Annuaire des deux mondes : 1852-1853, tome 3, Paris : au bureau de La Revue des deux Mondes, 1853, p. 869)
    • Les babis forment une secte très-répandue en Perse ; formaient, dirait-on dans le langage officiel car il est convenu que, depuis 1852, la secte est éteinte. A quoi, sans cela, auraient servi tant de décrets rendus contre elle, et tant de supplices ? — (Guillaume Depping, Souvenir d’un médecin : Le schah de Perse Nasir-oud-Din, sa vie et sa cour, dans la Revue Moderne, tome 42, Paris, 1867, p. 96)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « babi »

(Nom commun 1) (1849) Du nom de son fondateur Sayyid ʿAlī Muḥammad Šīrāzī (سيد علی محمد شیرازی), qui se proclama Bāb (باب, « porte ») en 1844.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « babi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
babi babi

Évolution historique de l’usage du mot « babi »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « babi »

  • Ah, qu’il est mignon avec son joli minois et son babil agréable. Mais quand il se met à hurler, ne veut plus dormir et voudrait rester uniquement dans les bras.  C’est déjà moins drôle. Tante Agathe aurait tendance à vous dire que c’est un petit chenapan capricieux, qu’il faut le laisser pleurer et qu’il va apprendre qui est le chef à la maison.  Mais vous êtes-vous déjà posé la question de savoir si votre petit baby chéri n’était pas un BABI ? Culture générale, Le BABI - Culture générale

Traductions du mot « babi »

Langue Traduction
Anglais babi
Espagnol babi
Italien babi
Allemand babi
Chinois bi
Arabe بابي
Portugais babi
Russe бабий
Japonais バビ
Basque babi
Corse babi
Source : Google Translate API

Synonymes de « babi »

Source : synonymes de babi sur lebonsynonyme.fr

Babi

Retour au sommaire ➦

Partager