La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « baal »

Baal

Définitions de « baal »

Trésor de la Langue Française informatisé

BAAL, subst. masc.

A.− [Chez certains peuples sémites de l'antiq.] Dieu, divinité suprême :
1. − « Jamais! Ne sais-tu pas qu'on en meurt? Les baals hermaphrodites ne se dévoilent que pour nous seuls, hommes par l'esprit, femmes par la faiblesse. Ton désir est un sacrilège; satisfais-toi avec la science que tu possèdes! » Flaubert, Salammbô,t. 1, 1863, p. 55.
2. On attendait la fête trois fois sainte où, du haut d'un bûcher, un aigle s'envolait vers le ciel, symbole de la résurrection de l'année, message du peuple à son baal suprême, et qu'il considérait comme une sorte d'union, une manière de se rattacher à la force du soleil. Flaubert, Salammbô,t. 2, 1863, p. 16.
B.− Lang. biblique. Faux dieu, dieu païen :
3. Vous verrez renaître les guerres du peuple choisi contre les Amorrhéens, les Amalécites, les Philistins. Vous verrez renaître les temps des sacrificateurs de baal; la fin ressemblera au commencement. Saint-Martin, L'Homme de désir,1790, p. 112.
Culte de baal. Idolâtrie. Prêtre de baal. Mauvais prêtre. Fille de baal. Courtisane :
4. Enfin, sur les quinze cent mille sujets qui se trouvent au fond de notre creuset, nous diminuerons encore cinq cent mille autres unités que nous attribuerons aux filles de baal, qui font plaisir aux gens peu délicats; nous y comprendrons même les femmes entretenues, les modistes, les filles de boutique, les mercières, les filles d'opéra, les figurantes, les servantes-maîtresses, les femmes de chambre, les cuisinières, etc. Balzac, Physiologie du mariage,1826, p. 74.
PRONONC. ET ORTH. : [baal]. Ac. Compl. 1842 écrit : baal, beel; Besch. 1845 : baal, bel, beel ou bellus; Lar. 19e: bel ou bélus; Lar. 20e: baal, bel ou bélus (cf. aussi Nouv. Lar. ill. ainsi que Quillet 1965); Littré et Lar. 20euniquement : baal; Guérin 1892 : baal ou bel; Lar. encyclop. : baal ou ba'al.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1691 « nom générique de la divinité suprême chez les Phéniciens et autres peuples sémites, terme employé dans le style biblique pour désigner les dieux des païens » (Racine, Athalie, acte 1 ds Lar. 19e: D'adorateurs zélés à peine un petit nombre Ose des premiers temps nous retracer quelque ombre Le reste pour son Dieu montre un oubli fatal, Ou même, s'empressant aux autels de Baal, Se fait initier à ses honteux mystères, Et blasphème le nom qu'ont invoqué leurs pères). Mot hébreu signifiant « seigneur, maître (idée de domination, de puissance) », fréquemment employé par les auteurs chrétiens comme symbole de l'idolâtrie (v. TLL s.v., 1647 et 1648, Tertullien, Scorp., 3, ibid., 1648, 30).
BBG. − Allmen 1956. − Dheilly 1964. − Foi t. 1 1968. − Perraud 1963. − Prév. 1755. − Théol. bibl. 1970.

Wiktionnaire

Nom commun - français

baal masculin

  1. Dans la Haute Antiquité, divinité masculine, dieu sémitique.
    • Dès que Yahweh, le dieu des Hébreux, se révèle à Moïse, il interdit d'adorer les divinités masculines (les baals) et les divinités féminines (les astartés), qu'il désigne du terme négatif d'« idoles ». — (Laure Mistral, Et Dieu créa les femmes, éditions Palette..., Paris, 2004, p. 9.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BAAL (ba-al) s. m.
  • Grande divinité des Assyriens, que les Grecs assimilaient à leur Jupiter. Qui peut vous inspirer une haine si forte ? Est-ce que de Baal le zèle vous transporte ? Pour moi, vous le savez, descendu d'Ismaël, je ne sers ni Baal ni le Dieu d'Israël, Racine, Ath. III, 3.

    En style biblique, Baal est le nom collectif des dieux des païens.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « baal »

De Baal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mot assyrien et hébreu qui signifie seigneur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « baal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baal baal

Évolution historique de l’usage du mot « baal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baal »

  • -la brigade de gendarmerie de Ranérou (et là nous sommes au Ferlo) le nom d’Amadou Sampolel grand défenseur des fulɓe mbaalɓe et de leur bétail. Ce ne sont là que quelques pistes de réflexion que d’autres plus avisés que nous sur la question pourraient approfondir ; notre intension étant juste d’attirer l’attention sur un fait qui nous parait anormal et de susciter le débat. Il est, à notre avis, plus que temps de corriger ce grave manquement. SenePlus, LE RETARD DU FOUTA | SenePlus

Images d'illustration du mot « baal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « baal »

Langue Traduction
Anglais baal
Espagnol baal
Italien baal
Allemand baal
Chinois 巴尔
Arabe بعل
Portugais baal
Russe ваал
Japonais バアル
Basque baal
Corse baal
Source : Google Translate API

Synonymes de « baal »

Source : synonymes de baal sur lebonsynonyme.fr

Baal

Retour au sommaire ➦

Partager